François Boucher
" Vénus dans la forge de Vulcain"

étude géométrique de la composition du tableau "Vénus dans la forge de Vulcain "


Huile sur toile de grandes dimensions 320 x 320 cm peint en 1757 pour servir de carton à une tapisserie des Gobelins. Genre noble, peinture à sujet mythologique. Boucher a alors 54 ans. Depuis 1750 il est le peintre favori de la marquise de Pompadour. C'est l'apogée en France du style rococo.

Le sujet : Vulcain (Héphaistos), dieu du feu et de la métallurgie, présente un glaive à Vénus, déesse de l’Amour. Les armes sont destinées à Enée, prince troyen et fils de Vénus et du mortel Anchise.

 

sur un fond de ciel et de nuages gris bleu dans cet halo étheré de clarté s’épanouissent les corps rosissant des déesses et des angelots. En bas dans l’ombre terrestre contraste Vulcain (fils de Jupiter et de Junon) sombre assis sur une peau de panthère appuyé à son enclume. La pesanteur… et l’aérien. Le clair et le sombre

Une composition rigoureuse et savante :



l’accord entre la gamme des bleus, du pâle à l’intense et la gradation des roses des déesses et angelots. le tout est enrobé dans une large gamme de gris neutres ou verdâtres ce qui accentue la sourde résonance des rouges entourant Vulcain.


Cette diagonale majeure : l’insistance pour la marquer : corps d’une nymphe, avant bras gauche de Vénus, les deux petits cupidons. À droite l’essentiel des formes solides À gauche le ciel avec la belle trouée bleue au centre d’un tourbillon de nuages gris. Et puis de nombreuses parallèles à cette diagonale, comme des ondes allant en s’affaiblissant en s'éloignant…




l’autre diagonale, plus discrète, est bien marquée par la tête de Vénus, l’inclinaison du corps de la nymphe et l’avant bras de Vulcain. Là aussi des échos à cette diagonale…





Certaines de ces obliques forment comme un carré central ...

 

le tracé de ce carré s’appuie sur les sections dorées de la toile

D’autres obliques partant des angles de la toile pour rejoindre les sections dorées forment un autre carré...


ces deux carrés décalés induisent comme un mouvement tourbillonnaire




sommaire