Charles Le Brun

Portrait du Chancelier Séguier   1660

Le Brun portrait du chancelier Seguier

Peinture à l'huile sur toile de grandes dimensions: 295 X 357 cm
Grande peinture de genre noble, portrait de haut dirigeant.

salle seguier

Peinture à l'échelle 1/1 comme on peut le voir sur ce cliché.

Huit personnages (un page porteur du second parasol est caché par le cheval)
Le personnage principal est, bien sûr, le chancelier Pierre Séguier (1588-1672)qui domine la scène juché sur son cheval.
Le chancelier est le second personnage de l'État après le roi. Séguier exercera cette fonction de 1635 à sa mort en 1672 (sauf pendant la période de la Fronde de 1651 à 1656).


Il occupe le centre de la toile, les deux médianes se recoupent sur son genou droit. Il est le seul personnage de la moitié supérieure du tableau. Le Brun chancelier Seguier



Au dessus de lui, les parasols d'apparat forment comme un dais. Il se découpe sur le fond vide du ciel. La simplicité de cet arrière plan, ciel pale et quelques nuages gris, fait ressortir l'éclat du manteau doré du chancelier et du caparaçon rouge et or du cheval. Richesse du détail et éclat des teintes contrastant avec le dépouillement du ciel.



Verticales et horizontales selon la section d'or. sections d'or


 

Là encore, comme dans le tableau de Poussin, les verticales encadrent parfaitement le chancelier. Le seul autre personnage de cette bande verticale est caché de l'autre coté du cheval! Chancelier Seguier


 

Les deux pages les plus proches de lui sont rejetés dans les deux bandes extérieures. Le Brun les pages


 

Les horizontales, elles encadrent bustes et têtes des six pages. Ils apparaissent sur le même plan comme sur la frise d'un bas-relief antique. Le Brun



La composition est parfaitement centrée. Un triangle isocèle dont les côtés partent des deux angles inférieurs a son sommet sur le front du chancelier ! Chancelier Seguier




Les lignes verticales dominent. Plus exactement elles sont très légèrement obliques comme pour indiquer le lent déplacement du cortège.
analyse peinture


Par contre sur le chancelier un axe de lumière dorée s'incline en sens contraire (épaule, bras, cuisse et jambe) cela singularise encore ce personnage bien assis, immobile, sur son cheval. Au total, aucun mouvement brusque, une procession lente , calme et majestueuse. Chancelier Seguier

 

Cet axe est discrètement appuyé par les inclinaisons des pages de tête (lignes bleues) contrebalançant les lignes roses majoritaires, ralentissant la marche equilibre

 

 



La palette
Le Brun

Les couleurs chaudes, solaires, de l'habit du chancelier sont parfaitement équilibrées par les couleurs froides du ciel et le bleu gris des habits des pages.
Le paysage est vide avec un ciel allant du jaune pâle au gris bleuté avec des nuages plus sombres d'un gris violacé. Plus sombre le sol végétal est d'un vert d'un vert éteint.
Le cheval blanc jaune reprend en l'intensifiant le jaune pâle de l'horizon. Un épais tissu damassé recouvre son échine, sa couleur rouge assourdi contraste vivement avec le fond.
La robe du chancelier éclaircit cette teinte vers l'orangé et un jaune cadmium le long de sa jambe.
Son somptueux manteau reprend en l'intensifiant les teintes vertes du sol, avec des lumières vert-jaune dans les plis.
Sur les pages on retrouve ces tonalités fondues vert cassé pour le pourpoint et leur jupette. Mais les bleus des manches et des bas résonnent avec le ciel tout en servant de contrepoint aux rouges orangés du cheval et du chancelier.



Cette peinture est donc pour l'essentiel classique (bien qu'une tendance baroque perce dans le riche traitement des tissus et des pourpoints)

 

Le chancelier Seguier fut très tôt le protecteur du jeune Le Brun. En 1634, Le Brun a 15 ans, Séguier le fait entrer dans l'atelier de Simon Vouet puis en 1640 dans celui de Nicolas Poussin qu'il accompagnera à Rome. Aussi cette grande toile est-elle un hommage du peintre à son bienfaiteur. Il s'est représenté dans la figure du page portant un des parasol, il regarde vers l'arrière, vers le passé, tout ce qu'il doit à la générosité de son bienfaiteur.

page Le Brun

 

Deux ans après avoir fait ce tableau Le Brun est nommé Premier peintre du Roi
et chargé de la décoration du château de Versailles...

 

galerie des glaces, Versailles     la galerie des glaces 1678-1684

plafond central de la galerie des glaces :

"Le roi gouverne seul"
Le Brun
8 mètres x 5 mètres

galerie des glaces panneau central

 


Le Brun portrait

sommaire